Bulletin hebdomadaire du 1er au 7 octobre 2018

lundi 8 octobre 2018

AGENDA
Mercredi 03/10/18 AG de Sud Éducation 05. Tous les adhérent·es et sympathisant·es peuvent y participer 13h30 Gap collège Mauzan
Jeudi 04/10/18 Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN).
Rassemblement au même moment devant la préfecture pour dénoncer la non scolarisation des mineur-e-s étranger-e-s dans le département 18h Gap devant la préfecture
Vendredi 05/10/18 Réunion d’information syndicale pour les AVS-AESH du département. Vous pouvez envoyer votre autorisation d’absence à l’IA (si vous travaillez dans le 1er degré) ou à votre chef d’établissement (pour celles-ceux qui travaillent dans le 2nd degré jusqu’à mardi ! Voir §1 9h Gap salle Dum’art
Samedi 06 /10/18 Venez rencontrer l’équipage de l’Aquarius et de SOS Méditerranée 14h30 Marseille vieux port
Mardi 09/10/18 Grève et mobilisation pour une plus société plus juste, plus solidaire et pour la défense des services public 10h Gap Rdv devant l’IA
Jeudi 08/11/18 Grève et rassemblement en soutien aux « 3 de Briançon » dont le procès reprend à Gap 8h Gap devant le tribunal
Vendredi 16/11/18 Première réunion de la Commission « Femmes et antisexisme » de Solidaires. Ouvert à tou.te.s les adhérent.e.s de Solidaires 9h Gap
Lundi 26 et Mardi 27/11/18 Formation syndicale sur les conditions de travail 9h Gap Stage ouvert à tous les personnels de l’Éducation nationale (enseignants, AED, CPE, AVS-AESH, agents administratifs ou de santé, etc.) La demande d’autorisation d’absence est à remplir et à envoyer à votre chef de service avant le 19 octobre !

1- Réunion d’information syndicale spéciale « AVS-AESH »

Pour discuter, pour échanger, pour obtenir des réponses, pour envisager des actions afin de faire progresser les conditions de travail des AVS-AESH dans les Hautes-Alpes, une réunion d’info syndicale est organisée à la salle Dum’Art de Gap ce vendredi 5 octobre 2018 de 9h à 12h.

Tou-te-s les AVS-AESH qui souhaitent y participer peuvent remplir la demande d’autorisation d’absence jointe à ce message.
Participer à une réunion d’info syndicale est un droit pour tou-te-s les salarié-e-s de l’Éducation nationale quels que soient leur poste, statut, contrat !

Important : la demande d’autorisation d’absence doit être envoyée à son chef de service (IEN pour celles-ceux qui travaillent dans le 1er degré, chef d’établissement en collège ou lycée) au plus tard mardi 2 octobre !

2- Stage Sud Éducation 05 sur les conditions de travail

Besoin d’évacuer ? Marre de voir ses conditions de travail se dégrader ?
Sud Éducation 05 organise son traditionnel stage automnal sur la question des conditions de travail dans l’Éducation nationale et sur les moyens de sortir des pressions, des attaques, parfois de la souffrance que nous pouvons subir dans le cadre de nos métiers.
Ce stage est ouvert à tou-te-s celles et ceux qui travaillent dans l’Éducation nationale, quels que soient leur statut, contrat, poste et métier : enseignant-e-s, titulaires, contractuel-le-s, CPE, AED, AVS-AESH, administratifs, infirmier-e-s, Psy-EN, Rased, assistant-e-s sociaux-les, syndiqué-e-s ou non, vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s pour participer à ce stage.

Le stage se déroulera à Gap les lundi 26 et mardi 27 novembre

Pour y participer, rien de plus simple, il suffit de remplir l’autorisation d’absence jointe à ce message et de la faire parvenir à son chef de service (IEN dans le 1er degré, chef-fe d’établissement en collège ou lycée) au plus tard un mois avant le stage (soit avant les vacances d’automne pour ne pas avoir de mauvaise surprise).

N’oubliez pas d’envoyer un message à sudeduc05@gmail.com pour valider votre inscription au stage !

3- Mineur-e-s étranger-e-s non scolarisé-e-s

Rassemblement à Gap jeudi 4/10 à 18h
Après un premier rassemblement lors de la première convocation du CDEN le jeudi 20 septembre dernier, une nouvelle mobilisation a lieu ce jeudi 4 octobre à 18h devant la préfecture pour dénoncer l’attitude indigne des services de l’État (Préfecture, IA, Conseil départemental) qui refusent une scolarisation pleine et entière des mineur-e-s étranger-e-s présents sur le territoire des Hautes-Alpes. Ce nouveau rassemblement coïncide avec la nouvelle réunion du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale qui doit rassembler dans les murs de la préfecture toutes les huiles que comptent les Hautes-Alpes (préfète, IA-DASEN des Hautes-Alpes, élu-e-s) ainsi que les représentant-e-s des personnels et des parents d’élèves.
Soyons nombreux à dire notre refus de cette politique discriminante envers les jeunes étrangers et notre volonté de voir tous les enfants scolarisés quelle que soit leur situation ou leur nationalité !

4- Grève du 9 octobre

Public, privé : le 9 octobre, en grève et dans la rue, construisons le rapport de force !
Le 9 octobre, par une grève interprofessionnelle, défendons un service public de qualité, le statut de fonctionnaire, nos conditions de travail, exigeons des augmentations de salaire.
Remettons le progrès social au goût du jour !
Rassemblement à 10h devant l’inspection Académique de Gap

5- CAPD du 28 septembre

Malheureusement, rien de bien nouveau dans la CAPD 05 … l’accès à la hors-classe et à la classe exceptionnelle restent toujours l’apanage prioritaire des directeur·trices et conseiller·es péda (missions « exceptionnelles » obligent) … toujours pas de médecin scolaire... manque d’AVS pour les élèves en difficulté... retard dans la mise en place du compte personnel de formation (en attente d’un arrêté ministériel)... difficultés à s’inscrire dans les formations … Les responsables de l’éducation nationale de notre département ressemblent au capitaine du Costa Concordia, faisant « coucou » à tous en souriant pendant que le navire sombre.
Ah, si ! Une bonne nouvelle : la modification du taux de l’ISSR sur un des trajets incriminés…Désormais les remplaçants se rendant de la Tourronde à Vallouise ne seront plus remboursés des frais kilométriques sur la base d’un trajet passant par le col du Noyer. Pour les autres trajets dont le calcul logiciel ne correspond pas à la réalité, pas de changement. Le logiciel étant fourni par une boite privée, toute modification coûte du pognon, mieux vaut continuer à rogner sur les indemnités des remplaçants...
Déclaration liminaire – et paradoxale – de SUD éducation 05 à retrouver en PJ.

6 – Évaluations nationales : Vous avez toujours le choix !

• de faire ou ne pas faire passer à vos élèves ces évaluations totalement inadaptées et anxiogènes...
• de transmettre ou de ne pas transmettre les résultats via un hébergeur d’une entreprise du GAFAM*...
• d’accepter ou de refuser de devenir un simple exécutant des lubies et lobbies ministériels…
*GAFAM : Google Amazon Facebook Apple Microsoft. A ce sujet, voir l’article du café pédagogique.

Cette semaine, dans un article publié par médiapart, c’est au tour de la mathématicienne et chercheuse en pédagogie Sella Baruk de s’indigner à la fois du protocole, de la méthode et de l’incohérence de ces évaluations.
Parlez-en à vos collègues, en conseil des maitre·sses… C’est un sujet qui ne concerne pas seulement les collègues qui enseignent en CP ou en CE1… Tou·tes les enseignant·es sont concerné·es par ce que ces évaluations révèlent de la transformation de notre métier. 
Une décision est plus forte quand elle engage toute une équipe ; une décision prise par tou·tes rend une équipe plus forte !
Notre syndicat sera aux côtés de toutes les équipes décidant le boycott ou la non-remontée des résultats de ces évaluations.

7 - Plan santé, les infirmièr·es (mais pas seulement) se mobilisent.

Jeudi 28 septembre 2018, nous étions une trentaine d’infirmières devant le CHICAS à Gap dans les Hautes-Alpes pour une première rencontre afin d’organiser des actions en vue de défendre notre profession.
Notre mouvement se veut large, regroupant les infirmières du public, du privé, du monde libéral...
Le plan de santé présenté par le gouvernement ne fait pas cas des 600 000 infirmières de notre pays.
Il y a bien longtemps, trop longtemps que la profession souffre, que les conditions de travail sont insupportables, que nous sommes mal rémunérées …que nous ne sommes pas entendues, reconnues…
La colère dictée par tant de mépris gronde… ici nous avons décidé de nous faire entendre en espérant que cela résonne ailleurs…
1er acte posé aujourd’hui avec cette rencontre. Ce qui a été décidé : distribution de tracts le jeudi 4 octobre à 14h dans les différents établissements de santé 04-05 afin de mobiliser les collègues. Distribution massive d’un tract sous forme de lettre à envoyer au Président de la République (les tracts seront donnés le mardi 2 octobre à 15h devant le CHICAS.)
Pour les infirmières libérales qui le souhaitent, envoyez vos feuilles de soins de soins gratuits au Président (bien barrer le nom des patients et prescripteur) avec les annotations que vous voulez.
Invitez toutes les infirmières, infirmiers du 04, 05 à nous rejoindre dans le groupe FB : Ide0405.
Toutes les idées d’actions sont les bienvenues pour la suite. On se retrouve le jeudi 11 octobre à 14h devant le Chicas pour la suite à donner au mouvement. « Une profession qui ne quémande pas, elle s’affirme »
F. une infirmière du groupe Ide04.05


Documents joints

Bulletin hebdomadaire semaine 40-2018
Déclaration CAPD 28 septembre 2018
RIS AVS 5 octobre 2018
Tract intersyndical 9 octobre 2018