Stage Prise de parole

When

24 mars 2023 
Toute la journée 

Event Type

PRISE DE PAROLE

24 mars à GAP ( Demande d’au­to­rias­tion d’ab­sence pour for­ma­tion syn­di­cale à deman­der 1 mois à l’a­vance – Nous contacter… )

Qu’est-​ce qu’un bon ou une bonne orateur.trice et est-​ce que tout le monde peut le deve­nir ? Il n’y a là encore pas de modèle unique, et prendre la parole en public n’est pas un don, cela s’ap­prend, se pra­tique, et toute per­sonne a déjà au moins un savoir-​faire qui consti­tue un atout pré­cieux pour la prise de parole en public. Il s’a­git donc d’en prendre conscience et de le déve­lop­per. Cette for­ma­tion tra­vaille la légi­ti­mité à prendre la parole en public et pro­pose des outils concrets pour amé­lio­rer la forme et le fond de son expres­sion orale et en faire un levier dans sa pra­tique syndicale.

➔ Réflexion et pro­duc­tion col­lec­tives – Qu’est-​ce qu’une bonne inter­ven­tion orale et qu’est ce qu’un bon ou une bonne orateur.trice ? Déconstruction d’i­dées reçues… – Les dif­fé­rentes situa­tions de prise de parole pour un mili­tant syn­di­cal, leurs enjeux et dif­fi­cul­tés. – L’importance de la cla­ri­fi­ca­tion de la visée de l’in­ter­ven­tion orale.

➔ Des outils – Pour se faire com­prendre : le lan­gage, le style, la struc­ture. – Pour convaincre : les argu­ments d’au­to­rité, de com­mu­nauté, de cadrage et d’a­na­lo­gie. – Pour rete­nir l’at­ten­tion : la durée et le rythme du pro­pos, la concen­tra­tion du sens, la mise au tra­vail de l’au­di­toire. – Pour ne pas perdre ses moyens : la sécu­ri­sa­tion de l’in­ter­ven­tion, la com­mu­ni­ca­tion avec l’au­di­toire, l’ap­pel à des réflexions de nature à légi­ti­mer, à redon­ner confiance et à moti­ver. – Pour faire face aux désta­bi­li­sa­tions : les tech­niques de cadrage, du miroir, de ren­ver­se­ment et de temporisation.

➔ Atelier de mise en situa­tion de prise de parole publique et de repé­rage des atouts des participant-​e‑s.