c’est la faute aux immigré-e-s !

mercredi 4 novembre 2015

« C’EST LA FAUTE AUX IMMIGRÉ-E-S ! »
Une fois les « immigré-e-s » rentrés chez eux, tout va donc rouler pour les « français-e-s de souche » : des études gratuites, du travail pour tout le monde, pour les jeunes et les moins jeunes, des augmentations de salaires, un logement pas cher, une bonne retraite !... Vraiment ?

QUI PEUT Y CROIRE ?
D’abord un-e Français-e sur 4 est issu-e de l’immigration et sur 65 millions d’habitant-e-s, 6,5 millions ont au moins un-e immigré-e dans leur famille. Il faudrait séparer 1 famille sur 10 ?

Contrairement à ce que véhicule l’extrême droite, les immigré-e-s créent de la richesse dans le pays : entre les impôts (sur le revenu, locaux, sur le patrimoine, TVA et autres) et les cotisations sociales, c’est 60,3 milliards qu’ils-elles rapportent chaque année à l’Etat alors que le coût de l’immigration est de 47,9 milliards (retraites, aides au logement, RMI, allocations, prestations de santé et éducation). Soit 12,4 milliards € de solde positif chaque année. Qui est prêt à les payer ?
Source : Pr. Xavier Chojnicki (Université Lille 2), et OCDE

MAIS LE PROGRAMME DU FN C’EST AUSSI :
Le retour des femmes à la maison, la remise en cause de l’IVG, le repli sur soi et la fermeture des frontières, l’interdiction de manifester en solidarité avec les « clandestin-e-s », la création d’une « garde nationale » de 50 000 réservistes (pour quoi faire ?), le maintien de la bombe atomique et des centrales nucléaires, qui nous coûtent si cher après des années de mensonges (surtout l’EPR et les déchets), la création de 40 000 places de prisons, le rétablissement de la peine de mort,… En quoi ça prépare un avenir meilleur à la jeunesse ?

Le FN va chercher ses solutions dans notre passé le plus sombre. Il tourne le dos aux femmes, aux immigré-e-s, aux pauvres, aux jeunes. Ce discours haineux et rétrograde a toujours conduit aux régimes fascistes. Derrière un discours anti-européen et anti-libéral d’apparence, le FN attise les peurs. Il ne propose que le repli sur soi et le rejet de l’autre. La jeunesse n’a rien à y gagner !

Les droits à la santé, à l’éducation, au logement, au transport sont eux, fondamentaux pour assurer l’avenir de la jeunesse. Il suffit d’observer les mesures prises par les mairies FN pour comprendre qu’elles vont à l’encontre de ces droits. Les désirs de la jeunesse sont-ils compatibles avec moins de solidarité, de liberté, d’éducation, de démocratie et de culture ?

NON, Le FN n’est pas la solution !
Pas une voix pour l’extrême-droite !!!

A travers l’histoire, la jeunesse a toujours été l’avant-garde combative de la population pour arracher nos plus grandes conquêtes sociales et inventer une société plus juste.
Aujourd’hui, c’est à vous de perpétuer ce rôle historique face à la montée du FN.


Brèves

29 novembre 2015 - FN : Bienvenue en 2015...

En pleine commission de l’Emploi et des Affaires sociales du Parlement européen, l’eurodéputé (...)