Radon : petit à petit on devient moins petit-e-s !...

mardi 12 décembre 2017

 : petit à petit on devient moins petit-e-s !

Concernant l’école de St. Chaffrey qui a défrayé la chronique et placé notre syndicat sur le devant de la scène médiatique, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il nous aura fallu beaucoup de volonté et de détermination pour obtenir ’’par la bande’’ et faire connaître le rapport de l’APAVE à l’origine du tumulte. (voir articles précédents).
Sous la pression, décision a donc été prise de fermer une partie de l’école et cette décision entérine de facto la gravité de la situation ; et pourtant...
Et pourtant les taux de Radon ne sont pas disponibles dans la plupart des établissements scolaires du département en dépit d’une législation catégorique (Art. 1333-15/16 code de santé publique).
Et pourtant l’information obligatoire faite aux collègues, aux usager-e-s , aux parents sur les risques encourus est inexistante.

OMERTA !

Il semblerait pourtant qu’on s’affole au conseil départemental depuis quelques semaines puisque nous apprenons, une nouvelle fois de façon non officielle, qu’une campagne de mesures serait en cours dans tout ou partie des collèges du département. 16 détecteurs de gaz Radon ont par exemple été installés en toute discrétion dans plusieurs salles du collège Fontreyne à Gap*. Nous avons informé les fédérations de parents d’élèves et des représentant-e-s de parents d’enfants scolarisés au collège et espérons que des comptes seront rapidement demandés. Le constat s’impose une nouvelle fois, scandaleux : conseil départemental, municipalités et hiérarchie jouent leurs partitions en catimini et serrent les fesses pour que le scandale potentiel ne se propage pas et que les résultats des mesures dans les collèges attendus pour janvier 2018 ne s’avèrent pas au dessus des normes...
*


Brèves

15 octobre 2015 - CHSCT-05

Chaque membre doit être joignable pour toute question relative aux conditions de travail ; pour (...)